POLITIQUE

Résolutions sur Madagascar par le Parlement Européen

Sur ce sujet brûlant, l’Europe a donné son avis sur la situation à Madagascar. Vous trouverez plus bas, un bref rappel du contenu de la résolution (fait le 12 février 2010 à Strasbourg) , et voici nos commentaires sur différents points qui nous paraissaient essentiels.

Mais avant toute chose, est-ce que la CEE (Communauté Economique Européenne) s’est-elle trompée en traitant le cas de Madagascar ? En effet il semble qu’il s’agirait plutôt du Zimbabwe ou de la RDC (République Démocratique du Congo) en Afrique, où vraiment des actions horribles ont été commises dans ces pays…

Commentaires :
A. considérant l’instabilité politique persistante qui règne depuis le coup d’État et qui a plongé Madagascar dans une situation précaire tant sur le plan socio-économique qu’humanitaire ;
Notre réponse : Affabulation totale par crypto-communiste Européen émule de Staline et de Pol Pot.

B. considérant que le 18 décembre 2009, le dirigeant de Madagascar soutenu par l’armée, M. Andry Rajoelina, s’est retiré des négociations sur le partage du pouvoir avec les mouvances politiques à Madagascar ;
Notre réponse : Soutenu par un mouvement populaire.

C. considérant que le 18 décembre 2009, M. Rajoelina a nommé un ancien officier de l’armée, le Colonel Albert Camille Vital, premier ministre ;
Notre réponse : En soutenant l’ancien dictateur (Ravalo et Ratsiraka)

E. considérant les violations généralisées des droits humains, le harcèlement et l’arrestation arbitraire de parlementaires, de religieux et de membres de la société civile, ainsi que le pillage des églises et l’intimidation de la presse www.madagascarnet.nett-decoration: underline; »>Notre réponse : Arrestation des religieux: Madagascar n’est pas l’Afghanistan. C’est comme le pillage des églises : les parlementaires ont-ils un problème de géographie ou sont-il des adeptes de la cocaïne. Le 7 février 2009, Ravalomanana criminel de guerre comme Mugabe soutenue par les USA. (État-Unis)

H. considérant la nécessité et la capacité du peuple malgache à choisir son avenir et à disposer de lui-même ;
Notre réponse : C’est parce que la HAT (Haute Autorité de la Transition) veut faire une élection.

K. considérant que selon le FMI (Fond Monétaire International), l’aide des donateurs à Madagascar a représenté 50% du budget national et que l’Union européenne a suspendu son financement de l’aide au développement tant qu’une solution démocratique à la crise actuelle n’est pas trouvée ;
Notre réponse : Ne s’agit il pas plutôt d’avoir un gouvernement à la solde des intérêts économiques des grandes occidentaux opposées à un dialogue Sud.

M. considérant que le gouvernement a publié un décret légalisant l’exportation de bois non traité et menacé, mettant en péril la biodiversité du pays, qui peut être perdue à jamais ;
Notre réponse : Tissu de mensonges des informations typiquement marxiste.

6 – exprime sa profonde préoccupation quant à la disparition de plusieurs centaines de personnes dont une centaine d’enfants et d’adolescents ;
Notre réponse : Disparitions, meurtres, et ramassis de mensonges provenant de la débilité politique de ces ordures de pseudo parlementaire.

7 – réclame une enquête internationale indépendante sur tous les meurtres politiques à Madagascar, toutes les violations des droits de l’homme et tous les actes de répression perpétrés par les forces de sécurité et l’armée ;
Notre réponse : Disparitions, meurtres, et ramassis de mensonges provenant de la débilité politique de ces ordures de pseudo parlementaire.

Décision du Groupe International de Contact(GIC)

L’univers politique paraît s’agiter dans l’attente de la décision du Groupe International de Contact (GIC) pour la contre proposition que les quatre mouvances ont donnée sur les « mesures d’accord » soumis par Jean Ping,il y a 15 jours.

De nombreuses rumeurs les plus fantaisistes ont été propagées, pourtant il y a le respect de la confidentialité, fondement de la diplomatie international en matière de négociation qui devrait protéger les accords. En ce moment, les quatre mouvances politiques ont déjà remis entre les mains de Jean Ping, leurs contre propositions sur les « mesures d’accord » que le Président de la commission de la paix et de la sécurité de l’union Africaine leurs a remises. D’une source prévenant d’Addis-Abeba, Jean Ping s’exprimera à nouveau le 18 février pour leur communiquer sa décision, après avoir étudié les quatre contre-propositions. Alors les malgaches attendront encore une semaine pour savoir les défenseurs et les menant de cette décision.

Pour l’instant, aucune sanction n’est opposée à qui que se soit face à toutes ces contradictions qui perturbent les processus d’accord. D’ailleurs, des informateurs d’Addis-Abeba avancent que le président de la commission de la paix et de la sécurité pourrait encore se mettre à parfaire ses actions. Et ce, dans l’objectif de concilier les points contradictoires éventuellement engendrés par ces quatre contre propositions des mouvances politiques du pays. Reste à savoir si après le 18 février, le GIC et les parties politiques Malgaches échangeront encore des idées, et on l’espère en vue d’une solution de la crise.

Démission de Ny Hasina Andriamanjato

Ny Hasina Andriamanjato, Vice premier Ministre de l’affaire étrangère a remis sa démission à Andry Rajoelina (Président de la Haute Autorité de la Transition) ce mercredi 10 février 2010. Remarquant qu’il était absent lors de la rencontre des membres de la HAT et du gouvernement ce jeudi 11 février à Anosy.
Aucun commentaire n’a été émis par le Président de la HAT sur cette affaire, aussi on ne saura pas encore s’il va accepter cette démission. De toute façon, la délégation défendant le cas de Madagascar auprès du conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève est Norbert Lala Ratsirahonana. Depuis des mois, Ny Hasina soutient la mise en place d’un gouvernement d’union national prévu dans les accords de Maputo d’après une source concordante.
Puisque l’obtention de la reconnaissance internationale appuyée par Ny Hasina Andriamanjato est considérée comme minoritaire, cette décision de démissionner n’est pas de délaisser Andry Rajoelina mais plutôt ce serait un moyen de l’aider. Un cas d’honnêteté intellectuelle si on ne peut parvenir à quelque chose pour améliorer la situation à Madagascar.

L’avis de la mouvance RATSIRAKA

La mouvance Ratsiraka fait partie des agissements des trois mouvances pour la défense et l’accord de Maputo ainsi que d’addis Abeba mais chaque mouvance est distincte par leurs actes en dehors du mouvement. Ange Andrianarisoa, chef de la délégation de la mouvance Ratsiraka a précisé que ses partisans n’étaient pas responsable des échauffourées survenu le mardi dernier à Anosy vu que la violence est contraire à ses principes.

Il a ainsi appelé ses partisans à garder leur calme: « la mouvance Ratsiraka exhorte ses partisans et les militants Arema à manifester pacifiquement avec le respect d’autrui et la protection des personnes et des biens dans le cadre de la présentation de l’unité nationale » Les trois mouvances connaitraient un point de discorde, pendant les 3 jours de manifestation à anosy, les partisans de l’Arema n’étaient pas sur place et n’affichaient par leur enthousiasme c’est pourquoi un observateur se demande s’ils font parties réellement de l’alliance.

Le mouvement commence à s’essouffler, car hier les manifestants attendaient leurs leaders arriver sur la place de la Réconciliation.

Aucun acte de violence n’a été signalé ce jour contraire à la journée de mardi.

A se demandé si Union des trois mouvances survivra car on dirait qu’il s’achemine vers un échec.

Back to Top